La chambre verte (2018)

Installation, techniques mixtes sur papier intissé, mousse végétale, galets, vidéo (durée 6 minutes) ; montage vidéo, Fanny Martinez ; mise en voix du texte, Elisabeth Von Buxhoeveden Voir la vidéo

Le texte de  France Mongeau constitue le véritable point de départ de ce projet. Dans ce long texte poétique et sensuel, elle évoque la chambre amoureuse comme lieu ouvert sur la nature environnante. Ce va et vient constant que fait l’auteure, entre lieu fermé et lieu ouvert, dedans et dehors, fut le point de départ de ma réflexion. Comment certains lieux de nature, par essence en plein air, peuvent être considérés comme des lieux clos et sont parfois comparés à des constructions humaines : cathédrale, chambre, chapelle, pièce, cabane, etc. ? De cette interrogation en découlèrent les suivantes : Comment faire coexister le dedans et le dehors ? Quel type d’intimité entretenons-nous avec un lieu de nature qui nous est devenu familier ?